-A +A
Partager sur Facebook
TÊTES D'AFFICHE

TÊTES D'AFFICHE

Infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne : un rêve enfin réalisé!

Nous vous présentons des infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne (IPS-PL). Après un long parcours d’études, ces infirmières de la Montérégie occupent finalement un poste d’IPS-PL. Ayant terminé une maîtrise en sciences cliniques ainsi qu’un diplôme de deuxième cycle spécialisé en soins de première ligne, elles font partie de la centaine d’IPS-PL qui ont gradué au Québec en 2011-2012.

beriault_elyze.jpg   Lafontaine_sarah.jpg   patenaude_joanie_0.jpg   roy_rebecca.JPG
Julie Bélisle
(UMF Richelieu-Yamaska à Saint-Hyacinthe) et Manon Couture (CSSS Pierre Boucher, Clinique Médicale de la Marine à Varennes)
  Marie-Pierre Chrétien
(Valleyfield)
  Julie Morin
(Centre Hygie)
  Julie Robidoux
(CSSS Vallée des forts)

 

Elles sont en poste depuis l’automne 2011 et offrent des services à la population en collaboration avec l’équipe médicale.

Rappelons que la Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé a permis d’actualiser le rôle de l’IPS au Québec. En plus des 14 activités réservées à la profession d’infirmière, l’infirmière praticienne spécialisée (IPS) peut exercer cinq activités médicales, en vertu de l’article 36.1 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers (LII), et ce, à certaines conditions. Ces activités jusqu’alors réservées aux médecins sont :

  1. Prescrire des examens diagnostiques.
  2. Utiliser des techniques diagnostiques invasives ou présentant des risques de préjudice.
  3. Prescrire des médicaments et d’autres substances.
  4. Prescrire des traitements médicaux.
  5. Prescrire des techniques ou appliquer des traitements médicaux invasifs ou présentant des risques de préjudice.

Références : OIIQ, 2012

Bravo les filles!

Comité des infirmières et infirmiers retraités de l’ORIIM

Denise Gaudreau
Carol Cherry

Carol Cherry, infirmière de l’ORIIM, vient de réaliser un rêve de jeunesse : celui de faire du service humanitaire. Ce projet a pu prendre forme grâce à la collaboration du Cégep Marie-Victorin.

Carol, qui prendra sa retraite en avril 2013, s’est envolée en octobre au nord de l’Inde au pied de l’Himalaya où réside le Dalaï-lama.

Elle a eu le bonheur de vivre une immersion interculturelle grâce à une expérience de bénévolat de sept semaines. Ce projet éducatif lui a permis de tisser des liens significatifs et de s’ouvrir à un autre monde.

 

 

Recherche

Mots clés

TD