-A +A
Partager sur Facebook
CLINIQUEMENT VÔTRE

CLINIQUEMENT VÔTRE

Communauté virtuelle de pratique en milieu de soins de longue durée

La communauté de pratique est un processus d’apprentissage social émergeant lorsque des personnes qui ont un centre d’intérêt commun collaborent (Anderson, Reder et Simon, 1996). Elle représente un moyen d’améliorer sa pratique au contact des autres, une forme de codéveloppement (Lave et Wenger, 1991). On assiste aujourd’hui à un changement dans cette définition : la communauté de pratique devient un environnement virtuel qui intègre une variété de ressources technologiques destinées à l’usage particulier des groupes de professionnels qui ont des expertises différentes, mais des préoccupations de travail communes (Scardamalia, 2000; Utley, 2006). L’usage des nouvelles technologies par la communauté virtuelle de pratique (CVP) permettrait aux organisations plus de flexibilité et de rapidité dans les échanges, donc plus de facilité à répondre aux problèmes complexes (Kimble, Hildreth et Bourdon, 2008).

Problématique

L’enjeu actuel du milieu de soins de longue durée est l’arrimage entre le « milieu de vie », le « milieu de soins » et le « milieu de soins palliatifs » (MSSS, 2009). Cette nouvelle complexité, associée au travail en vase clos de différents professionnels, entraîne des difficultés d’intégration des services (Godin, 2013). Plusieurs facteurs qui nuisent à l’intégration des services sont liés aux difficultés d’accès à des informations cliniques pertinentes en temps utile (CEFRIO, 2005). La clientèle hébergée nécessite une prise en charge interdisciplinaire des problèmes de santé et les outils nécessaires sont absents (Moreau, Girard, Carrier et Pilote, 2009).

Objectif

Décrire un modèle d’outil de transfert de connaissances qui facilitera les échanges professionnels entre les différents établissements de soins de longue durée.

Méthode

Le modèle conceptuel repose sur trois déterminants, soit le contexte (zones géographiques éloignées et difficultés d’accès rapide à l’information), le contenu (dossiers ou documents de référence liés à la qualité et à la sécurité des soins et services, connaissances tacites et implicites) et la communauté. La communauté reconnaît la complémentarité des compétences, la capacité des intervenants à combiner efficacement leurs connaissances, et reconnaît la richesse et l’intensité des relations et des engagements mutuels autour de pratiques. Elle favorise le développement des coalitions par la création volontaire de partenariats et de réseaux pour parvenir à des résultats, mobilise les connaissances et manifeste un engagement à l’égard des usagers et des services.

Outil de transfert de connaissances

La plateforme Affinitiz Web 2.0 est adaptée aux besoins des utilisateurs potentiels, soit les établissements du domaine de la santé.

Fonctions d’utilisation

  • Insertion des documents d’intérêt, tels que les politiques, procédures, règlements, protocoles, etc.
  • « Salle » de discussion, qui permet des échanges directs entre les membres connectés. Les discussions peuvent remplacer des rencontres de travail et elles peuvent être enregistrées en format électronique.
  • Séances de formation sur différents sujets, ainsi qu’une section d’annonces de différents événements, tels que des formations, colloques et offres d’emploi.
  • Photos et fichiers audio ou vidéo.
  • Section avis sur différents produits et fournitures ou sur tout autre sujet considéré comme pertinent.
  • Fonction « membres », qui permet aux participants de se voir et de s’envoyer des messages privés.

Les obligations des membres lors des discussions

Les membres doivent transmettre des informations exactes lors des échanges, au mieux de leur connaissance et en indiquant clairement les sources des documents partagés. Ils doivent aussi communiquer à l’administrateur tout problème rencontré lors de l’utilisation du site.

Avantages liés à l’implantation

La CVP a démontré son efficacité dans le domaine du développement professionnel sur le lieu de travail (CEFRIO, 2005) en favorisant le transfert des connaissances entre un nombre illimité de membres, indépendamment de leur emplacement. Elle favorise l’intégration des différents services de santé et brise l’isolement au travail de certains groupes de professionnels. L’implémentation de la CVP nécessitera une ouverture d’esprit envers les modèles non traditionnels d’apprentissage qui favorisent l’utilisation des diverses technologies des communications.

Obstacles liés à l’implantation

L’intégration de la CVP dans divers milieux de travail doit tenir compte du temps nécessaire pour gagner la confiance des équipes afin de favoriser leur implication volontaire et du fait que les participants ont des connaissances informatiques inégales. Le fonctionnement de la CVP dépend de l’animateur, dont l’implication est essentielle pour assurer le flux de l’information, la gestion des rencontres virtuelles et le développement des discussions en proposant des sujets d’intérêt commun.

Conclusion

L’implantation de la CVP pourra permettre la configuration d’un réseau interactif interdisciplinaire et le développement des ressources liées à la pratique de soins de longue durée.

 
Hermina Harnagea, inf., M. Sc. (c.)


Références

Anderson, J. R., Reder, L. M., et Simon, H. A. (1996). Situated learning and education. Educational Researcher, 25(4), 5-11.

Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO). (2005). Guide de mise en place et d'animation de communautés de pratique intentionnelles : travailler, apprendre et collaborer en réseau. Repéré à http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/travailler_apprendre_collaborer.pdf

Godin, L. (2013). L'interprofessionnalisme [Éditorial]. Médecin du Québec, 48(5), 1.

Kimble, C., Hildreth, P., et Bourdon, I. (dir.). (2008). Communities of practice: Creating learning environments for educators. Charlotte, NC : Information Age Publishing.

Lave, J., et Wenger, E. (1991). Situated learning: Legitimate peripheral participation, New York, NY : Cambridge University Press.

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS). (2009). Un milieu de vie de qualité pour les personnes hébergées en CHSLD : visites d'appréciation de la qualité : rapport national septembre 2004 à juin 2007. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2009/09-830-01.pdf

Moreau, S., Girard, C., Carrier, M.-T., et Pilote, L. (2009). Une nouvelle réalité en gérodontologie… mieux vaut prévenir. Repéré sur le site de la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale : http://www.dspq.qc.ca/documents/Presentation.pdf

Scardamalia, M. (2000). Can schools enter a knowledge society? Dans M. Selinger et J. Wynn (dir.), Educational technology and the impact of teaching and learning: A global research forum, How can schools become part of a knowledge society? (p. 5-9). Abingdon, Angleterre : Research Machines.

Utley, B. L. (2006). Effects of situated learning on knowledge gain of instructional strategies by students in a graduate level course. Teacher Education and Special Education, 29(1), 69-82.

Recherche

Mots clés

TD