-A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Dominique Tremblay, récipiendaire du prix Florence, enseignement et recherche en sciences infirmières.

 

Les recherches de Dominique Tremblay portent sur le développement et la mise en œuvre des interventions liées à l’innovation clinique et organisationnelle en cancérologie. La finalité de ces interventions est d’améliorer plus efficacement la qualité et la sécurité des soins chez les personnes touchées par le cancer et de mieux soutenir leurs proches. Ces recherches ont une haute importance, car, directement ou indirectement, le cancer touche tout le monde. En effet, selon les récentes statistiques canadiennes, environ une personne sur deux sera atteinte d’un cancer au cours de sa vie et près d’une sur quatre en décèdera. Pour mieux soigner, Dominique Tremblay a mis sur pied un programme de recherche unique au Québec.

Ce programme bénéficie du soutien financier de la Chaire de recherche sur l’amélioration de l’efficacité des soins aux personnes atteintes de cancer née d’une entente entre l’Université de Sherbrooke et la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne (FHCLM). Ce soutien joue un rôle clé dans plusieurs études d’envergure financées par les organismes subventionnaires provinciaux et canadiens. Grâce aux bourses de formation de ce programme, des étudiantes et étudiants concilient beaucoup mieux travail-études et consacrent ainsi une plus grande proportion de leur temps à la recherche. Tous travaillent de concert pour optimiser les pratiques en faveur d’une expérience de soins plus positive pour les personnes touchées par le cancer et une qualité de vie au travail pour les personnes offrant des soins.

Concrètement, Dominique Tremblay détermine les possibilités d’amélioration et les interventions prometteuses. Elle s’intéresse à la manière dont les innovations s’intègrent aux pratiques courantes et à la valeur ajoutée pour les personnes, les intervenants et le système de santé. Ses travaux sont fondés sur un partenariat étroit et de longue date avec les acteurs des différents paliers concernés par la prise de décision de la lutte contre le cancer. Son message porteur : « Des connaissances à la pratique : ENSEMBLE, on fait la différence! » Une différence, où chaque personne compte. Par exemple, Dominique Tremblay et son équipe étudient la gouvernance de la mise en œuvre du réseau de cancérologie du Québec, les modèles de soins coordonnés par les équipes en cancérologie et l’optimisation des pratiques professionnelles auprès des survivants d’un cancer. Parmi les résultats les plus marquants, les études ont montré l’importance de la présence de leaders légitimes et engagés à long terme lors de la mise en œuvre de nouveaux rôles infirmiers. Le travail en équipe caractérisé par un niveau d’interdisciplinarité élevé est associé à une perception très positive de l’expérience de soins des personnes touchées par le cancer, notamment quant à la promptitude de l’accès aux soins et services, à la qualité de la communication professionnels-patients et aux soins centrés sur la personne. Comparativement à 2006, une proportion beaucoup plus élevée de personnes touchées par le cancer considère, en 2015, que les professionnels se sont toujours préoccupés de l’ensemble de leurs besoins, passant respectivement de 61 % à 83 %, et les ont toujours écoutés avec attention, passant de 80 % à 85 %. Alors que les efforts pour mieux travailler en équipe portent leurs fruits, il persiste des possibilités d’améliorer la confidentialité des informations. En 2016, 87% des patients rapportent n’avoir jamais pu parler en privé avec un professionnel de la santé.

Un autre exemple des résultats de recherche donne la parole à des personnes touchées par le cancer quant à leur expérience au moment de l’annonce du diagnostic et l’importance de l’accompagnement : « Elle [l’infirmière pivot] m’a vu pleurer quand je l’ai su. Avec elle, j’ai quelque chose de particulier parce qu’elle était là quand ça s’est passé, mais si je l’avais vue deux semaines plus tard, je pense que je n’aurai pas eu cette connexion. ». Une autre ajoute : « Quand je l’ai su, c’était comme dans l’annonce, j’ai eu l’impression de tomber en arrière. Je me suis tout de suite demandé comment dire cela à mon mari et à mes enfants. C’est [le travailleur social] qui a été là. ».

Ces exemples de résultats soulignent les bons coups et aussi les points laissant place à l’innovation. Ils permettent de réfléchir collectivement à des solutions concrètes et réalisables. Pour en savoir davantage sur les résultats de recherche et l’offre de bourses de formation, consultez le site Internet

Dominique Tremblay détient un doctorat en Sciences infirmières, option Administration des services infirmiers de l’Université de Montréal, et un postdoctorat de l’Université d’Ottawa, option Recherche sur les services de santé. Elle est professeure agrégée à l’École des sciences infirmières de l’Université de Sherbrooke, titulaire de la Chaire sur l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins aux personnes atteintes de cancer, chercheuse régulière au Centre de recherche de l’Hôpital Charles Le Moyne et directrice adjointe du Programmes de recherches en sciences de la santé de la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke.

Recherche

Mots clés

TD