-A +A
Partager sur Facebook
CLINIQUEMENT VÔTRE

CLINIQUEMENT VÔTRE

Accompagner l’usager dans sa réflexion face aux traitements pharmacologiques

Les infirmières et infirmiers en santé mentale font souvent face aux objections des usagers lorsqu’un traitement pharmacologique leur est recommandé (la peur des aiguilles et de la douleur, le manque d’autocritique, les difficultés financières et logistiques et l’anticipation des effets secondaires possibles). Cette dernière objection est régulièrement véhiculée en santé mentale. En effet, les médicaments couramment utilisés en psychiatrie peuvent produire de nombreux effets secondaires indésirables qui influencent le rapport au corps et à soi-même, la santé et la réinsertion sociale pour la personne touchée par un trouble de santé mentale (AQRP, 2011).

L’exercice de réflexion visant à mieux accompagner les usagers s’opposant à leur traitement s’est amorcé lors de midi-cliniques. Un outil préliminaire a été élaboré sur la base des propos et expériences recueillis. Ensuite, un questionnaire d’évaluation des besoins a été distribué à divers intervenants en santé mentale. Les résultats ont démontré que 65 % des répondants se heurtaient à des objections aux traitements deux fois par mois ou plus et 28 %, plusieurs fois par semaine. Le personnel infirmier en santé mentale est considérablement engagé dans la gestion de la médication de l’usager. Il est le pivot tant auprès de l’usager que des autres intervenants qui se référent à lui afin d’obtenir du soutien.

L’objectif principal du projet mené par Marilène Coulombe, conseillère-cadre, et Caroline Piette, conseillère en soins infirmiers à la Direction des programmes santé mentale et dépendance, était d’outiller l’ensemble des intervenants pour accompagner les usagers s’opposant au traitement. Les objectifs spécifiques poursuivis étaient de donner des outils aux infirmières et infirmiers, d’améliorer l’expérience de soins et des services offerts aux usagers en santé mentale, de prévenir les rechutes causées par l’arrêt de la médication et d’introduire le concept d’entretien motivationnel comme un élément de communication efficace pour accompagner l’usager dans sa réflexion sur les traitements.

Le projet a été réalisé en collaboration avec l’organisme communautaire D’un Couvert à l’Autre. Il permet à des personnes vivant avec un problème de santé mentale de s’intégrer socialement et soutient plus de 200 usagers touchés par un trouble de santé mentale, en particulier la schizophrénie.

Une approche collaborative avec cinq usagers a permis d’ajouter aux pistes d’interventions du Guide clinique émises par le personnel infirmier des commentaires au sujet de l’expérience des soins et services reçus par les usagers. Plusieurs de ces commentaires ont d’ailleurs été inscrits, dans leur intégralité, à l’intérieur du Guide. La vision des usagers est complémentaire à celle des professionnels de la santé.

À l’issue de cet exercice est né le Guide clinique Accompagner l’usager dans sa réflexion face aux traitements pharmacologiques. Distribué à l’ensemble des intervenants en santé mentale, il constitue un recueil d’interventions pour les neuf objections les plus couramment exprimées par les usagers. Un visuel attrayant présentant chaque objection aux traitements a été mis en images par Guillaume, un dessinateur travaillant à l’organisme D’un Couvert à l’Autre.

Le caractère innovant 

Le projet a fait appel à de nombreuses approches novatrices. Sa réalisation est notamment issue de l’approche collaborative avec des patients partenaires. Dans le cadre du projet, les infirmières et infirmiers de tous les milieux en santé mentale du CISSS de la Montérégie-Centre (CISSSMC) et les usagers ayant une problématique de santé mentale ont, en complémentarité, construit un lieu d’échanges combinant leurs expertises propres.

En outre, l’utilisation du Guide encourage l’appropriation de l’entretien motivationnel, une approche concrète basée sur des principes d’aide humaniste et centrés sur la personne.

De plus, elle permet une certaine cohérence et uniformisation en utilisant des techniques d’entretien motivationnel.

Les bénéfices 

À l’aide des données collectées, une nette amélioration du sentiment de compétence des professionnels et intervenants a été observée face aux objections couramment exprimées par les usagers.  Elle est passée de 28 % à 64 % en 1 an.

Par ailleurs, l’accessibilité du Guide et sa facilité d’utilisation permettent de rendre disponible l’information pertinente en temps opportun pour améliorer les interventions, surtout dans un contexte de pénurie d’intervenants.

Rayonnement 

Le projet a tout d’abord été présenté au colloque de l’Association québécoise des infirmières et infirmiers en santé mentale (AQIISM) en mai 2018 et a gagné le prix Coup de cœur du public.

Le Guide clinique a ensuite été présenté aux équipes de santé mentale du CISSS de la Montérégie-Centre ainsi que d’autres CISSS et CIUSSS.

Le 31 août 2020, le projet a remporté le prix Innovation infirmière Banque Nationale remis par l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de la Montérégie (ORIIM) et a figuré parmi les finalistes pour l’obtention de ce prix à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

Références 

Association québécoise pour la réadaptation psychosociale. (2011). « Santé mentale et santé physique : deux composantes indissociables au rétablissement et au mieux-être », Le partenaire 19 (4).

De gauche à droite: Caroline Piette, conseillère en soins infirmiers, Guillaume Aragon Lafrance, usager de l’organisme D’un Couvert à l’Autre, Maxime David, responsable de l’organisme D’un Couvert à l’Autre, Marilène Coulombe, conseillère-cadre en soins infirmiers.

Recherche

Mots clés

TD