-A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Une jeune infirmière engagée politiquement et professionnellement

La nouvelle présidente de l’ORIIM, élue à l’automne 2020 pour un mandat de 2 ans, Marie-Pierre Sarrazin, mérite que nous soulignions, aussi, sa nomination à l’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec (UQ).

Ce statut est peu connu par l’ensemble de la population, mais il revêt une grande importance dans une société démocratique comme la nôtre et au sein d’une organisation universitaire identitaire comme l’est l’Université du Québec.

L’Assemblée des gouverneurs exerce des droits et pouvoirs importants, dont ceux d’adopter les différents programmes d’études de ses 10 installations, de décerner les différents grades universitaires, de faire des recommandations au ministre de l’Enseignement supérieur, de négocier des ententes avec différents partenaires, d’administrer les avoirs de l’Université et d’assurer une saine gestion des immeubles. Voilà de très grandes responsabilités !

La présidente de l’ORIIM a certainement connu une année 2020 intense sur le plan professionnel. Être sélectionnée à quelques mois d’intervalle comme membre de l’Assemblée des gouverneurs de l’UQ et comme présidente de l’Ordre régional est certainement atypique. Par ailleurs, il ne faut pas négliger que Marie-Pierre termine depuis 2015 une maîtrise en éthique à l’Université du Québec à Rimouski, qu’elle travaille à la fois dans les régions nordiques du Québec et à Sept-Îles et qu’elle participe aux différents comités liés à ses fonctions de présidente de l’ORIIM et à ses obligations à l’Assemblée des gouverneurs de l’UQ. Force est de constater qu’elle parcourt le Québec, du nord au sud et du centre vers l’est depuis quelques années !

Aujourd’hui, nous pouvons être fiers d’avoir à la tête de l’ORIIM une personne engagée, soucieuse des pouvoirs et responsabilités qui lui incombent et respectueuse des valeurs d’une organisation comme l’ORIIM et l’UQ, ainsi que de celles de notre profession. Malgré les heures de sommeil certainement écourtées par ses déplacements professionnels et ses nombreux engagements, Marie-Pierre conserve sourire et dynamisme.

Marie-Pierre, ta formation et ton implication montrent bien l’importance que tu accordes à l’avancement des pratiques dans un contexte où les enjeux sont de plus en plus complexes. Bravo, Marie-Pierre, et merci pour ton engagement et ton dynamisme !

Isabelle Viens, B. Sc. inf.
Présidente du CPOCÉ (2020-2022)

Recherche

Mots clés

TD