-A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

La présence attentive : une pause pour la santé mentale

La turbulence actuelle, la charge de travail et les exigences de la profession imposent un rythme de travail où les moments pour s’arrêter et réfléchir se font rares et laissent place à la pression et à l’anxiété croissante chez les infirmières et infirmiers. Dans ce contexte, la présence attentive peut-elle être une stratégie gagnante pour les membres de la profession ?

Pourquoi la présence attentive est-elle une solution efficace ? Quels en sont ses bénéfices? Comment développer ses compétences pour soi-même et dans un contexte de travail ?

La présence attentive fait de plus en plus partie des organisations. Cette pratique séculière a été mise au point par le Dr Jon Kabat-Zinn, il y a plus de 30 ans. Plus de 200 hôpitaux américains et des facultés de médecine aussi prestigieuses que Harvard, Sherbrooke, McGill, UQAM ou Montréal pratiquent et enseignent les exercices de méditation préconisés par le Dr Jon Kabat-Zinn pour réduire le stress.

La présence attentive est le fait de cultiver l’attention au moment présent de façon soutenue et particulière : intentionnellement et sans jugement. (Kabat-Zinn, 2009). C’est aussi l’art de cultiver la connexion du corps et de l’esprit dans le « ici et maintenant ». Cela s’appelle aussi « apprivoiser » le stress. Il existe de nombreux bénéfices à développer une présence attentive. Certes une réduction du stress et de l’anxiété, mais aussi une augmentation du niveau de concentration, de stabilité de l’attention et de flexibilité mentale. Le système immunitaire est plus fort et la tolérance à la douleur, meilleure. Il a été démontré qu’elle est aussi efficace que les antidépresseurs pour prévenir la rechute dépressive et qu’elle améliore le système cardiovasculaire.

Les bienfaits de la présence attentive se déclinent aussi en contexte de travail. Puisqu’elle permet de réduire le niveau de stress vécu, cela a un impact positif sur celui vécu entre deux personnes ou dans une équipe. Grâce aux recherches effectuées par Sonia Lupien, on sait que la réaction de stress a un « effet de résonance » sur les personnes de l’entourage. Par exemple, dans une équipe de travail, il a été établi que si vous vivez du stress, les hormones de stress de vos collègues vont augmenter en votre présence (Lupien, 2015). En apprenant individuellement à gérer sa réponse au stress, il est aussi possible d’influencer celle de son entourage. La présence attentive allège également la fatigue mentale permettant une diminution du nombre d’erreurs et plus de justesse dans la prise de décision. Le travail d’équipe et la communication s’en trouvent bonifiés. (Karelaia, 2014) Finalement, elle ouvre la porte à l’innovation et à la créativité.

Certes, nous pouvons être sceptiques quant à la puissance de cette pratique en milieu de travail, mais les études (Forbes, 2015) ont démontré que cela fonctionne pour réduire le niveau de stress, augmenter la qualité du sommeil, l’esprit créatif et le seuil de bonheur en général. Des examens par résonance magnétique et des scanners fonctionnels du cerveau ont révélé que la présence attentive change le fonctionnement même du cerveau.

La méditation est la « gym » du cerveau et constitue la pratique formelle quotidienne pour développer les compétences de la présence attentive. Au-delà de cette pratique, il est nécessaire d’intégrer cette qualité de présence dans nos gestes et nos activités en contexte de travail. Tout comme le piano exige une pratique régulière afin de devenir virtuose, il en est de même avec la présence attentive. C’est un entraînement de l’esprit pour apprendre à répondre autrement au stress et à développer la capacité de la conscience à l’attention dans le « ici et maintenant ». Un art de vivre qui transforme la manière d’aborder le quotidien.

Pratiquée au travail, la méditation est bien plus qu’une simple technique de gestion du stress (Poitras, 2011). Elle permet la transformation en profondeur de l’exercice du leadership infirmier par un mélange de savoir-être, de sens éthique et de sagesse. Il est reconnu que le leadership conscient a un impact positif tant sur le professionnel lui-même que sur son entourage. Apprendre à cultiver présence, cohérence et authenticité est maintenant devenu une compétence essentielle. Elle apporte un regard neuf sur l’exercice du leadership et sur sa transformation en un rayonnement plus humain, source d’inspiration dans la profession.

La présence attentive est une stratégie gagnante qui a fait ses preuves dans la gestion du stress et la prévention en santé mentale. Prendre conscience de l’importance de s’arrêter afin de préserver sa santé mentale et sa qualité de vie est essentiel.

Appuyée par une pratique moderne, innovatrice et professionnelle des soins infirmiers (AIIC 2009), un personnel infirmier conscient sait prendre soin de lui afin de soigner ensuite avec bienveillance. En devenant le leader de sa propre vie, il devient un leader conscient dans sa profession !

Lucie Poitras, inf., B. Sc.
Conseillère RH et formatrice à la présence attentive
L’Éthique par le Cœur

Références

Kabat-Zinn, J. (2012) Mindfulness for beginners, Sounds True.

Karelaia, N. (05-08-2014) How mindfulness improves decision-making. Forbes https://www.forbes.com/sites/insead/2014/08/05/how-mindfulness-improves-decision-making/#48741594728b

Lupien, S. (25-08-2015) Deux découvertes sur le stress qui pourraient tout changer, Radio-Canada-Médium large http://ici.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2015-2016/chronique.asp?idChronique=381273

Meister, J. (27-04-2015) Future Of Work : Mindfulness As A Leadership Practice. Forbes https://www.forbes.com/sites/jeannemeister/2015/04/27/future-of-work-mindfulness-as-a-leadership-practice/#7c0616133e1c

Poitras, L. (29-03-2011) Les bienfaits de la méditation au travail, Ordre des conseillers en ressources humaines agréés http://www.portailrh.org/expert/ficheSA.aspx?p=433169

Recherche

Mots clés

TD